Le mal a dit...

Parlez ! Exprimez vous ! Car le mal dira…

Je donne toujours une grande importance à la communication, à l’expression de ses ressentis, à l’échange. Je pense sincèrement qu’il est primordial de parler, expliquer, éclairer, questionner, ce qui nous amène ensuite à écouter, comprendre et…nous libérer.

J’entends dans mon bureau tellement de souffrance, que j’ai envie de pousser un grand cri…PARLEZ ! EXPRIMEZ VOUS !

J’ai constaté trop souvent que les souffrances naissaient bien entendu d’un événement, d’une situation, d’un acte que l’on reçoit avec violence etc…mais si ces violences naissent ainsi, il y a ensuite une part de responsabilité qui nous incombe pour dépasser, soigner, éliminer cette douleur. Or, trop souvent, les personnes gardent en elle leur douleur et ne l’exprime pas.

Vient ensuite le phénomène de somatisation.

Somatisation, un grand mot peut-être, mais une « maladie », le Mal a dit.

Nous avons tous tendance à somatiser, même si nous ne nous en rendons pas compte.

Des migraines répétées, des maux de ventre, des douleurs dans le dos, des nœuds dans la gorge, des maladies de peau, … Autant de signes que je traduirai par des expressions courantes.

  • Migraine : raz le bol
  • Maux de ventre : ça, je ne digère pas
  • Douleurs de dos : j’en ai plein le dos
  • Nœuds dans la gorge : ça passe plus

Je pense que nous devrions tous écouter notre corps, le message qu’il nous adresse et surtout après l’avoir écouté, agir, changer nos penser et visualiser.

Or, agir commence par dire, mais ici je dirais avec sagesse qu’en visualisation cela peut être assez facile et simple selon moi. D’ailleurs, je crois que bien souvent on doit lâchez prise sur notre besoin de faire comprendre à l’autre notre point de vue. Par expérience si l’autre n’a pas d’ouverture…. Comme disais Ginette Reno il faut respecter le niveau d’évolution des gens.
L’éducation, la société, la morale, la peur d’être jugé ou incompris, la peur de blesser, le sentiment de culpabilité qu’on craint d’avoir ensuite si notre expression crée une réaction négative chez l’autre. Bref, autant de « bonnes » excuses que vous vous donnez pour vous taire.

J’entends autour de moi trop de personnes en souffrances, qui se rongent la vie, parce qu’elles avancent une bonne raison pour contenir leur expression. La contention de cette expression ne laisse pas seulement la place à la maladie somatique, mais elle laisse aussi la place à la rancœur et finalement on se sent la victime impuissante.

Ce genre de comportement vous fait mal, bien plus de mal que l’acte premier fait par l’autre, parce que ce sont toutes ses émotions et ressentis négatifs qui vous pourrissent de l’intérieur.

Par l’expression…Exprimer (Larousse : Faire sortir un liquide par pression), faire sortir ses émotions les extirper de son esprit, pour enfin retrouver l’esprit zen

Je vous laisse à vos réflexions.

  • Souffrez-vous de douleurs physiques quelconques ?
  • Savez vous pourquoi ?
  • Le début de ces douleurs remonte à quand ?
  • Quel fut l’événement déclencheur, et contre qui ou quoi êtes vous en colère ?
  • Et surtout, surtout, pourquoi ne pouvez vous dire à cette personne vos ressentis ?
  • Vos raisons invoquées sont elles réellement valables ?
  • Dernière chose, avez-vous vraiment le désir de vous en sortir ?

Plein de bonnes raisons pour se taire, plein de bonnes raisons pour continuer à se faire mal.

Alors qui vous fait mal ? Celui qui a déclenché l’émotion et le sentiment négatif, ou vous qui le nourrissez par votre non expression ?
Parlez…

Aimez, partagez & suivez nous
Suivez nous, aimez & partagez
Suivez nous, aimez & partagez
Suivez nous, aimez & partagez
Suivez nous, aimez & partagez
http://blog.espritzen.ca/index.php/2017/02/28/parlez-exprimez-vous-car-le-mal-dira/
Suivez nous, aimez & partagez
Suivez nous, aimez & partagez
Suivez nous, aimez & partagez
Suivez nous, aimez & partagez
Suivez nous, aimez & partagez
Suivez nous, aimez & partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


By submitting this form, you are consenting to receive marketing emails from: . You can revoke your consent to receive emails at any time by using the SafeUnsubscribe® link, found at the bottom of every email. Emails are serviced by Constant Contact