Lomi-Ashiatsu

massage.Lomi-ashiatsu.jpg
Ce massage emprunte les manœuvres aux grandes traditions ancestrales hawaïennes (Lomi-Lomi) et japonnaises (Ashiatsu).Un massage unique a essayer !

Il  comprend donc une partie de massage Lomi-Lomi avec les longs mouvements amples et fluides comme les vagues de l’océan d’Hawaii ainsi que le Ashiatsu qui s’effectue avec les pieds.

Influencé par la danse, le Lomi Lomi se démarque par la grâce, la fluidité des mouvements de pressions glissées des mains, des avant-bras, alternées avec des pétrissages, et des étirements. C’est un massage puissant et enveloppant aussi fluide et rythmé que la danse des vagues sur le sable. Doux par moments, puissant à d’autres.  Dans le Lomi Lomi, on parle de « loving touch ».
Un toucher unique !
L’Ashiatsu est une approche unique utilisée pendant des milliers d’années et elle est encore largement pratiquée en Chine et au Japon où de nombreux thérapeutes stimulent l’énergie vitale (Le « Qi » en chinois.) en utilisant leurs pieds pour exercer des pressions sur des points d’acupuncture spécifiques. L’Ashiatsu est la combinaison de deux mots japonais. Ashi, qui signifie « pied », tandis que atsu signifie « pression ». L’Ashiatsu est une méthode d’intervention corporelle douce. Simplement dit, c’est l’art d’appliquer une pression thérapeutique avec les pieds.

L’ashiatsu est le massage profond le plus luxueux au monde et également le plus doux des massages tissus profonds.

J’espère que le massage Lomi-Ashiatsu deviendra votre meilleur massage.

Surtout essayer  le en double 4mains/4pieds !

Les bienfaits :

• Réduction du stress et détente

• Réduction de la tension et de la contracture des muscles

• Atténuer la douleur

• Amélioration de la circulation du sang et de la lymphe

• Augmenter la santé et le bien-être en général

Contre-indication :
Pour tout massage en tissu profond incluant Ashiatsu, certaines conditions peuvent demander qu’on modifier le soin pour vous assurer d’obtenir le traitement le plus efficace possible.

  •  L’ostéoporose
  •  Spondylolithésie
  •  Une côte/une fracture/une rupture d’os dans les 6 mois
  •  Femme enceinte ou si vous essayez de tomber enceinte
  •  Des implants mammaires dans les neuf mois
  •  Arthroplastie du genou, de la hanche, de la colonne vertébrale, de l’épaule ou des articulations majeures dans les 6 semaines
  •  Si vous prenez actuellement des anticoagulants, des analgésiques ou des relaxants musculaires
  •  Une hypertension ou une affection cardiaque incontrôlée
  •  Si vous avez un stimulateur cardiaque, un stent ou un shunt
  •  Si vous avez le syndrome de Guillian-Barre, toute neuropathie ou tout trouble neurologique qui cause une perte de sensation ou une faiblesse musculaire
  •  Des antécédents de thrombose, d’anévrisme ou de troubles rénaux en cours
  •  Tout trouble auto-immune (comme le lupus, la goutte, l’arthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques, la maladie de Lyme, etc.